Partager :
Rechercher dans notre site Web
Horaires d’ouverture de la mairie

Lundi, mardi, jeudi et vendredi

de 16 h à 19 h

 et
Horaires d’été 

du 1er juillet au 31 août : 

lundi et jeudi

de 17 h à 19 h. 


Nous Contacter

 Par téléphone : 

 01 64 38 72 94

 Par e-mail :

 mairie@saintmery.fr

 Par Fax : 

 01 64 38 72 83

Liens directs pour vos démarches

Urgences & Informations Pratiques

Gendarmerie de MORMANT :

 le 17 ou 01 64 51 39 20

Pompiers centre de secours de MORMANT : le 18 ou

 01 64 25 01 80 

S.A.M.U le 15 ou 

 01 64 10 67 50

Pharmacie de garde le 17

Centre Anti-poison :
 01.40.05.48.48

Urgences eau : 0811 900 400

Urgences ERDF : 09 72 67 50 77
L'Agenda
2 mars :
14 mars :
9 mai :
Vous êtes ici > > > : Accueil du site - Sport Loisirs & Associations - Associations - Equitude
Equitude

Ateliers de yoga

Salle des fêtes la Médéricienne 9h-12h
 

 Participation : 18€

Inscription sur réservation - chèque à l’ordre d’Equitude

Equitude, 7 rue du Jeu de Paume 77720 Saint Méry

Renseignements : 06 66 54 20 33

             ou 0164 38 75 36  

 

  • samedi 25 janvier : hanche et yoga
  • samedi 14 mars : postures et méditation 
  • dimanche 15 mars : yoga du son sous la bienveillance de Srî Hanuman


Nouveau !
Ouverture d’un cours yoga pour enfants à Moisenay, le mercredi 16h-17h


 equitude77@gmail.com


*


Enseignement de Sri Hanuman
 
Yoga du Chant et expression du coeur

Cette voie s’appelle Nada Yoga en Inde , elle considère que le coeur - mental s’apaise et s’élève par la pratique des sons « Sanskrit » des « Ragas ainsi que le chant des Mantra ». Véritables outils de pacification de l’esprit, cette pratique ancienne se développe de nos jours en occident dans les approches thérapeutiques par les sons et résonances.
 
A l’heure du développement de la pleine conscience le Nada Yoga est une pratique par la résonance de la présence à l’état
pur. La voie du Nada yoga réservée traditionnellement aux castes Brahmanes et yogis contemplatifs se dévoile de nos jours en offrant une approche d’ouverture par le chant des sons qui composent les Raga (mélodies sacrées) et mantras (formules et assemblages phonétiques puissants) .la simple émission de ces fréquences transmises dans tout le corps et le cerveau apaisent et stimulent les organes ; les pensées laissent place à la pure présence au son induisant un état complet de relaxation et réénergétisation.
 
Basée sur les principes de la tradition ancienne représentée par une succession ininterrompue de maîtres tels Patanjali, Goroknath, Shankaracharya, la pratique transmise par Sri Hanuman, s’inscrit à la fois dans la tradition et la modernité .Nous sommes conviés à découvrir notre voix par le chant des ‘swaras’ ou ‘notes’ des Raga puis la pratique des mantra basées sur des Raga précis ainsi que l’apprentissage des chants dévotionnels ou kirtan de la tradition Bhakti.
 
Se faisant, les émotions pacifiées permettront à l’esprit de s’ouvrir au flot immense d’énergie crée par les fréquences vibratoires du Nada yoga...
Au plaisir de partager la voix du coeur, ensemble.












EQUITUDE

Bien être de la personne et du cheval
www.equitude77.com
equitude77@gmail.com

Depuis la rentrée 2 activités ont été proposées.

1. La chorale Ancoeur-Couperin s’est réunie le jeudi 11 octobre pour une soirée Chorale Portes Ouvertes. Ce fut l’occasion pour les habitants hors commune de découvrir la magnifique salle des fêtes de St-Méry et de partager les chants.

2. L’atelier de yoga du samedi 24 novembre était consacré au Périnée. Il s’agissait de bien situer les muscles, les travailler isolément afin de préserver le bien-être des viscères du petit bassin.


En 2019, l’atelier du samedi 26 janvier (9h-12h) est dédié aux viscères de l’abdomen et à leur fonctionnement. Si vous souhaitez participer, il convient de vous inscrire au préalable.

Posture pranayama bandha 
Samedi 26 janvier
9H – 12H
Salle des fêtes de Saint Méry
 
Réservation & inscription
06 66 54 20 33
equitude77@gmail. com
 
 
Participation  : 15€

Chèque à l’ordre de
Equitude - 
7 rue du Jeu de Paume 77720 St Méry


Pour le 3éme trimestre, 2 dates à retenir, les matinées des 13 et 14 avril. Dimanche matin Srî Hanuman revient enseigner le chant méditatif indien ou Nada yoga .

En juin, à l’heure des beaux jours, reprendront les séances yoga auprès des chevaux.

En vous souhaitant de bonnes festivités et au plaisir de vous retrouver !
Brigitte Masri


 
 MEDIATION ANIMALE
De quoi s’agit-il ?
De manière générale, la médiation animale désigne une situation dans laquelle une personne est mise en présence d’un animal.
Cette relation animale se fait en présence d’une troisième personne, un professionnel qualifié qui connait bien l’animal. L’animal, lui est éduqué avec soin dans cette intention.
Cette activité trouve ses fondements dans l’éthologie, la compréhension du comportement animal. C’est une relation triangulaire (humain /animal /professionnel) à visée intentionnelle.
La médiation animale se fait au bénéfice de la personne. C’est une relation d’aide à visée thérapeutique. Après un entretien préalable, le professionnel élabore un projet et compose une situation de mise en présence humain /animal qui se conclut toujours par de la réussite.
Depuis quand cela existe-t-il ?
 On pourrait remonter assez loin dans le temps pour mentionner la présence choisie de l’animal aux côtés de l’humain.
Disons qu’elle prend naissance à partir du moment où les travaux écrits mettent en évidence une réflexion qui prolonge l’étude de cas d’un patient. Ces travaux écrits sont validés du fait qu’ils émanent de personnalités éminentes, des docteurs en psychologie ou psychiatrie.
Ainsi au XVIIIé le Dr William Tuke propose aux malades mentaux le contact avec des poules et des lapins et encourage ses confrères à procéder de même. Il constate que cette disposition est nettement moins éprouvante que les traitements infligés aux malades.
Vers 1950 Boris Levinson, psychologue, publie des travaux. Il souligne les effets bénéfiques de la présence d’un animal dans une thérapie. Il s’appuie sur les progrès d’un patient souffrant de troubles de l’autisme, l’enfant John, mis en présence de Jingles, le chien du thérapeute.
Il avance le terme de zoothérapie. La thérapie engagée par le thérapeute auprès d’un patient est facilitée grâce à un animal.
Un couple de psychiatres Cosson et Corson prolongent les travaux d’étude.
En France (1977) le vétérinaire Condorcet créé l’Association Française de Recherche sur l’Animal de Compagnie (AFIRAC). Elle est aujourd’hui dirigée par Hubert Montagner, psychologue et éthologue.
Le terme médiation animale remplace zoothérapie.
 
Quelle aide l’animal apporte-t-il ?
La présence de l’animal est facilitante par exemple pour des personnes n’ayant pas recours à la communication verbale, pour les personnes vulnérables et fragilisées sur les plans social, émotionnel, affectif ou mental.
La communication entre l’humain et l’animal est non verbale. Elle passe par le langage du corps qui est spontané et non dissimulé. L’animal procure un soutien affectif. Il ne juge pas. Il facilite la concentration et l’attention chez l’humain.
Dans le cadre d’une situation soigneusement élaborée, la présence d’un animal médiateur sollicite l’intégrité de la personne pour interagir.
La relation est gratifiante et valorisante. Elle débouche toujours sur une situation de réussite.
Doué d’empathie, l’animal médiateur est capable d’empathie, de réciprocité, d’affection partagée.
Ainsi la personne entre-t-elle dans un espace d’intimité et de sensorialité.
L’expérience réussie d’une situation envoie au cerveau limbique (émotionnel) des informations novatrices. Le cerveau alors initie un classement nouveau.
Ainsi se réajustent les mémoires affectives, sensorielles et émotionnelles.
 
La médiation animale, pour quel public ?
L’animal peut être médiateur dans le cadre d’une thérapie menée par un psychologue, un psychiatre ou une orthophoniste. L’animal offre ainsi son soutien à l’enfant, toute personne vulnérable ou fragilisée par la maladie (Alzheimer, autisme), la vieillesse ou l’isolement (prisonniers en milieu carcéral).
En dehors de la thérapie médicale, la médiation animale peut être proposée aux personnes dont les émotions très fortes affectent la vie personnelle. On parle alors de développement personnel.
Dans le milieu de l’entreprise on recourt à l’animal médiateur pour clarifier les relations dans une équipe et renforcer les compétences individuelles et collectives.
Quel animal dans la médiation ?
Vous avez peut-être eu un hamster ou un lapin en classe ?
Dans un cabinet d’orthophonie, un animal de petite taille, apprécié pour la douceur de sa fourrure, sera bien adapté.
Les chiens, les chats, les chevaux sont de bons alliés, sous condition que les conditions de vie soient bonnes et répondent aux besoins de l’animal.
Il importe que l’animal ait été soigneusement éduqué pour rencontrer en toute sécurité le public choisi.



ASSOCIATION EQUITUDE

Nous avons le plaisir de vous présenter l’association Equitude, loi 1901.

Le but de l’activité est la Guidance accompagnée par le cheval. Il s’agit, en présence du cheval, de dynamiser ses aspirations véritables, d’affirmer ses résolutions et de retrouver la source de son énergie.
Le cheval est un partenaire idéal. Il guide avec patience et sagesse, aide à comprendre ses émotions pour gagner en confiance. Il enseigne la paix intérieure.
Créer l’impulsion et donner l’élan aux projets de vie, épanouir sa créativité par la voie du cheval.

Nous vous invitons à découvrir le site : www.equitude77.com
Tél. : 06 66 54 20 33


CE QUE MANGENT LES CHEVAUX

Les températures clémentes d’octobre ont permis aux chevaux de profiter de l’herbe encore verte et abondante. La saison d’automne est généreuse en fruits, généralement très appréciés des chevaux. Kéops et Rêve se régalent de pommes, de coings… Avec les courgettes, ils développent leur palette gustative. Ils savourent les carottes de Georgette et René. Tantôt ce sont les mûres qu’ils cueillent avec savoir-faire, leurs dents en guise de râteau peignent les branches épineuses : ils récoltent les baies sans se blesser la bouche.


 
Puis viendra le temps du foin. On le voit bien dans cette description, il n’est nulle part question de pain. On ne donne pas de pain aux chevaux. Ni de gâteaux, ni de bonbons, ni de biscottes.
En distribuant à la volée du pain aux chevaux vous perturbez sans le savoir un ordre établi. Peut-être aurez-vous tout particulièrement repéré celui qui vous paraît le moins favorisé. Votre bon cœur ne faisant qu’un bond, vous tâcherez de rétablir le partage que vous estimez plus équitable en lançant le pain le plus près possible du « laisser pour compte ». C’est alors risque de blessure grave pour les chevaux. Le leader repousse celui qui lui est soumis pour s’accaparer le morceau. La hiérarchie établie ne pose aucun problème aux chevaux. Chacun a son tour et son rôle.



Le cheval est un herbivore qui marche pour manger et qui mange pour marcher. La nourriture doit être constamment présente. Les chevaux n’ont pas de vésicule biliaire, leur estomac digère en permanence. Le nombre de repas peut s’élever à plus de la douzaine par 24 heures.
Tout comme l’humain, le cheval peut être gravement perturbé lorsque l’alimentation est inadaptée. On peut ainsi trouver chez certains chevaux une sorte de concrétion, comme un calcul formé dans l’estomac et qui, s’il y parvient, migre dans les intestins constituant un fort risque d’occlusion. On nomme ce calcul : bézoard.

 

En ce temps où l’industrie agroalimentaire a sélectionné des céréales très riches en gluten, les granulés distribués aux chevaux sont facteurs de risque pour la santé et l’équilibre mental de l’animal. Comme pour l’humain, le gluten détériore les jonctions cellulaires de l’intestin. La paroi intestinale n’étant plus étanche, elle laisse filtrer dans le système sanguin des éléments indésirables qui auraient dû être évacués dans le gros côlon puis par le rectum. De même, le système sanguin ne reçoit plus en totalité, les nutriments qui sont évacués. Tout 
l’organisme est désorganisé, le système immunitaire est alors fortement ébranlé. Le cheval en subit les conséquences, tout comme l’humain : inflammation intestinale, baisse de l’immunité, stress…

Profitons des pâtures, du foin et des plantes que le cheval saura sélectionner et cueillir pour ses soins et sa gourmandise.